le blog culinotaire de Véronique Olivier

Derniers articles

  • Des fraises à la confiture de merguez

    20 avril 2013, par veronique

    Dîner entre copines mardi soir direction le MBC et la cantine de Choukroun rue de l’embarcadère dans le 16e. Me suis encore perdue et fait rigoler le chef de salle qui me reconnait bien, je lui sers de rabatteuse à souhait. rire, petit vin, petit magret rosé et un moment encore et encore agréable et joyeux. Les filles c’est bien dans la vie, ça rit. Beaucoup. Désargentées que nous sommes, avons choisi un dessert pour 3 (sisi). des fraises avec une crème glacée minute a la fleur d’oranger et dessous ? (...)

  • Les menus enfants me font monter la rage !

    24 septembre 2012, par veronique

    Dimanche me prend l’envie de musarder à la Citadelle de Besançon, haut lieu de rigueur architecturale (merci Vauban) de protection des animaux disparus (nandou, tigres et autres capucins y comptent leur jours). Nous sommes bien dans le temple touristique familial bisontin par excellence, rendez-vous incontournable dominical pour les parents, les enfants, les papis et les mamies et les poussettes à trois roues carénées. Il me prend l’envie d’y manger aussi. Avec mes jolis gamins. et vlan, à la (...)

  • Les accras de l’amitié de Bonny & Mary

    20 septembre 2012, par veronique

    Mary a une super copine Elle est belle et son nom c’est Bonny vous me suivez ? (on cuisine en musique) A elles deux elles bossent pour Rakham Leurs noms : Mary Read et Bonny Anne Elles sont attifées comme des hommes, sur le bateau de Rakham le Rouge, elles sont les plus courageuses et les moins saoules. Un jour, une fois, à terre, l’une se désole des beignets aux pommes de sa mère. pas de pommes en Jamaïque... L’autre lui suggère d’y mettre du poisson. Le résultat est fade. Passe une cuisinière (...)

  • Morue mangue du terrible Capitaine Morgan

    19 septembre 2012, par veronique

    Il est resté dans la légende des plus redoutables, le sieur Morgan. Cruel et violent, il naviguait comme un pied, et a souvent fait naufrage. On lui attribue son agressivité à une enfance saignée par l’esclavage dont il fit l’objet. Encore un qui aurait voulu sa maman et le fit payer par litres de sang vomi aux suivants. Mais qu’on laisse leur maman à tous les enfants ! Fin stratège, il était pour cela fort respecté des pirates en Caraïbes. Le morue mangue était le plat idéal pour les marins atteint (...)

  • Friture de poissons volants de Sir Robert Dudley

    18 septembre 2012, par veronique

    J’ai cru m’évanouir de bonheur. La cuisine des flibustiers et une étincelle géante dans votre grenier culinaire. j’en suis pantoise, séduite définitivement conquise. On me dira "ma petite, c’est parce que c’est le début, tout est rose ...." et bien non, ce n’est pas rose. c’est puissant, acide, piment, foutument renversant, c’est ingénieux, bien pensé, et bien harmonisé, c’est complexe et d’une simplicité effarante, je m’en lèche encore les doigts d’extase. parce qu’en plus ça reste sur les mains, vous (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0